16 juin 2012

Les dessous de la P1 #3

Quelques vrais exemples de journées-type d'un P1 doublant

Par doublant, on entend un étudiant suffisamment sérieux pour avoir appris ses cours convenablement l'année passée, sans que ce soit nécessairement parfait. Je n'exagère rien en disant qu'en doublant, mis à part les cours nouveaux, je n'ai pas appris de nouveaux termes, j'ai juste mieux compris les notions (l'apprentissage intelligent plus facile à retenir en lieu et place de l'apprentissage brut et de brute de primant quand tu n'as pas le temps de comprendre et que donc t'apprends comme un con à la place). Donc forcément, le temps d'apprentissage et de travail d'un cours est plus rapide.

Chez nous, le premier semestre était très court et je vous avoue sans regrets avoir travaillé dès le début du mois d'août pour me remettre en tête les choses qui me posaient clairement problème en primant (histologie, chimie organique, certains chapitres précis de chimie générale touchant à la chimie organique, anatomie des membres). A la fin du mois, pas mal de modules importants étaient révisés et remis en tête au calme, en prenant le temps de comprendre. Le temps manquant énormément au premier semestre. J'aime dire que j'ai fait la mise au point que j'aurais dû avoir le temps de faire en primant pour faire un travail efficace en doublant. Pour les curieux, j'étais donc prêt en anatomie générale, l'anatomie du membre inf (je n'aimais pas le sup et pas le temps ^^), chimie G, chimie O, biologie cellulaire et histologie. La seule matière à problèmes qu'il restait, c'était l'embryologie mais comme j'avais une certaine avance, je savais que j'aurais le temps de m'y atteler seul pendant le semestre.

M'être remis tout ça en tête m'a permis de bien réactiver mes connaissances et de ne pas perdre trop de temps en cours. Je vous avoue que je ne les regardais pas très très souvent : pas du tout en chimie générale (ça n'apportait rien de plus que le poly), mais par contre toujours en chimie organique (les explications m'apportaient quelque chose !) et parfois sur certains chapitres particuliers que j'aimais bien à titre de récréation puisque ... le cours était déjà appris. Un moyen agréable de réviser sans trop se fatiguer !

Dernière remise au point. Passé un moment en P1, il faut apprendre à être routinier même dans ses heures de sommeil et limiter les excès à une heure près pour pouvoir être "tout le temps fatigué" et oublier (je n'ai pas dit s'épuiser, mais une P1 ça fatigue). Pour ce faire et être sûr de me lever à l'heure que je jugeais raisonnable, je ne dormais pas à mon appart' pour être sûr d'être debout !

 

Cela étant dit, passons à deux exemples de journée-type.

Premier semestre : période de révisions. J-10 du concours.

Dodo chez S., comme d'habitude.

Réveil avec lui à 5h50.

Petit déj à 6h05.

Arrivé à l'appart' à 6h20.

1re chose à faire = lancer l'eau chaude pour la théière qui m'accompagnera pour le début de matinée et préparer mon mug et allumer le Mac.

6h25 : jeter un coup d'oeil à mon semainier et voir les "gros trucs de la journée" (exemple : deux chapitres d'embryo ou alors un gros chapitre de bio cel + les TD correspondants ou alors 1 chapitre d'histo et un chapitre de bio de la repro ou alors 1 partie d'un cours sur les membres [toujours diviser les membres hein !]) pour ne pas les faire trop tard (quand tu es fatigué de ta journée de travail, tu ne veux pas t'attaquer au plus gros). En général, je commence par deux gros trucs pour pouvoir souffler à midi ensuite. En général, j'espace deux gros trucs par un truc léger qui me donne l'impression d'avancer plus vite !

10h30 : pause remplissage de théière. En général, vers cette heure-là, c'est mon moment exercices : je suis suffisamment réveillé pour faire autre chose que me réciter un cours et suffisamment concentré pour ne pas faire d'erreurs à la con dû à un endormissement prolongé. Par exemple, une bonne heure et demi d'exercices en chimie G ou chimie O (ça donne ça comme truc sur le semainier : "Thermo : 3 exos + 1 pb récapitulatif" ou "Chimie O : Fonctions divalentes 2/3 : mécas + 2 exos" (2/3 : 2e séance sur les  3 que je me fixe pour considérer le chapitre révisé) ou "Biochimie : Krebs + Glycolyse + TDs". 

11h25 : heure du déjeuner qui va durer jusqu'à 12h15.

12h15 : La golden hour ! Heure consacrée aux annales de bio de la repro ou d'anat' selon le jour. Faire l'annale + la corriger + annoter son cours pour être sûr de ne plus faire ses erreurs.

14h20 : le début d'un "gros truc de la journée". 

15h30 : un petit truc de la journée.

16h00 : heure du goûter ! (eh oui, gardons un repas pour enfants pour en faire une pause tada !)

16h44 (eh oui, une série ça dure 44 minutes) : Deux petits trucs de la journée. Ca peut donner des chapitres très light pour finir la journée sans en finir trop dégoûté.

19h15/19h30 : fin de la journée.

Je me prévois en général 5 à 7 tirets par jour en fonction de la difficulté des chapitres et du temps que je dois y consacrer. En général, la tradition a voulu que j'aie toujours un tiret en suspens que je finis le lendemain dès mon arrivée à l'appart'. C'est ma petite tradition d'être clément avec moi-même en réalisant à 19h15 que eh ouais, le "bon allez un petit tiret ça peut le faire" ne tient jamais. Je le sais. Mais je sais pas, ça m'amusait de le mettre quand même. 

19h30 : Dîner devant mon écran.

20h30 : Douche.

20h35 : Fermer la porte de l'appart' et retourner chez S.

21h45 : En mode préparation au dodo.

05h55 : Réveil chez S., comme d'habitude.

Et le cycle recommence !

 

2ème semestre : période de cours.

05h55 : debout chez S., comme d'hab.

06h20 : arrivé à l'appart'.

06h25 : un coup d'oeil à mon semainier + mon planning des cours pour voir si je vais regarder le cours du jour.

08h30 : MS5 = opérations pharma, chap 1 et 2

10h00 : UE 7 = Droit médical, chap 1

10h45 : UE 7 = Santé publique, systèmes de santé

11h20 : Heure du déjeuner.

12h15 : MS3 = revoir Paires crâniennes + Foramens 

14h00 : UE 4 = 4 exos.

15h00 : Physio = thermo 1/2

16h30 : SF = cours embryo + cours physio 1/2.

18h00 : 1 annale de biophy (car ce sont nos sources majeures d'exos on a pas tellement autre chose)

19h20 : Fin de la journée.

 

8 points de réalisés au lieu de 7. Donc le lendemain je m'autoriserai une petite marge si je suis fatigué.

Et la journée recommence.

Quand je dis cours dans un point, c'est bien faire du cours hein. Au final, je ne fais des exos que lorsque je les explicite. Parfois je les pré-choisis même la veille à 19h quand je suis un peu fatigué. ^^

Et voilà pour la journée type du P1. Vous voyez que je numérote souvent 1/2 ou que parfois le titre du chapitre est un peu bizarre genre "foramens", bah c'est que je leur donne des noms affectifs des fois. Le chapitre sur les loges crâniennes, ya plein de trous donc je l'appelle "foramens". thermo 1/2, c'est parce que ce chapitre est fait par un prof que je n'aime pas et qu'il est chiant, je me suis rendu compte que ça passait mieux en deux fois (deux jours suivis).

 

Et voilà, pour vous donner une indication. On est donc loin du P1 sans vie. J'ai préféré être du matin pour avoir un semblant de soirée à moi chaque soir. En sachant que manger et décompresser prend une bonne heure et demi quand même et que je filais en meilleure compagnie une fois fini. Du coup l'appart' était simplement un lieu de travail où je n'aimais pas rester davantage (pour plein de raisons personnelles ^^, en gros c'était un appart' étudiant très très très TRÈS bruyant).

Posté par Pehun à 11:07 - Commentaires [16] - Permalien [#]


Commentaires sur Les dessous de la P1 #3

    C'est là que je me rend compte que j'avais vraiment TOUTES les conditions pour foirer la P1...
    Fier d'avoir réussi à être sur LC et de valider cette putain d'année (ce qui sert absolument à rien d'ailleurs) en me rendant compte de ça...

    Tiens, pour les jeunes (MCVD est de retour) qui nous lisent, un exemple type de journée à pas faire:

    Euh nan j'ai pas le temps en fait... Si? Nan. Vous inquiétez pas, je reviendrai très vite, vous n'y échapperez pas!

    Posté par V.D., 16 juin 2012 à 16:55 | | Répondre
  • Ah si, ch'tite remarque.

    Après le "je fais mon emploi du temps de ministre en deux secondes douze", le tome 2, "je me douche en deux minutes top chrono".

    Faites gaffe, ce type a des capacités physiques et mentales hors du commun. Les enfants, n'essayez pas de reproduire chez vous...

    Posté par V.D., 16 juin 2012 à 16:58 | | Répondre
  • Pas DEUX, c'est CINQ. Bah oui, je suis seul à l'appart' et j'ai pris la mauvaise habitude de me déshabiller progressivement dans le couloir (toujours ce même couloir ! ce fameux couloir !), y'a plus qu'à se glisser sous la douche, se savonner pendant que l'eau chaude arrive et hop hop hop.

    Mention spéciale à Petit Marseillais pour le superbe parfum pamplemousse ^^

    Posté par Péhun, 16 juin 2012 à 18:32 | | Répondre
  • Dieu seul sait ce qui se cache derrière ce "hop hop hop"...

    Fais gaffe Péhun, de jeunes pucelles et de non moins jeunes gourgandins passant le bac sont en train de nous lire.

    Posté par V.D., 17 juin 2012 à 21:21 | | Répondre
  • Rien que la vue de ton emploi du temps me donne envie de me reposer Les emplois du temps, c'était mon horreur, je marchais au "feeling" et en fonction de l'humeur du moment. Quand le moral était pas trop là, je faisais une matière que j'aimais bien. Et quand j'avais davantage la peche, hop, physique (dixit matière très pénible pour moi).

    En fait la base de ma "technique" m'a permis d'exploiter à chaque fois le maximum de mes capacités, d'être au maximum de mon efficacité quelque soit le moral.

    Et justement, l'année prochaine, ma cousine entre en P1 si possible à P6 - et je suis un peu perdue dans les conseils à lui donner. J'ai peur de lui faire croire que, sous pretexte que ma méthode a très bien marché pour moi, il faut absolument l'appliquer. Je suis perdue au milieu de mes techniques, mes "trucs", et ceux - parfois très différents - des autres. Et, comme tout ceux qui n'ont pas vécu de P1, elle n'a aucune idée de ce qui l'attend, aucune idée de comment trouver "sa" méthode, crois qu'il y a un truc universel pour réussir...

    Posté par Maztek, 18 juin 2012 à 15:52 | | Répondre
  • Je serais toi, j'enverrai ma cousine sur remede.org pour lire toutes les interviews où pas mal de gens décrivent leurs méthodes. Explique lui la tienne. Montre la mienne à tout hasard. Et fais lui comprendre qu'elle doit se composer la sienne en piochant et en apprenant à rectifier.

    Cause #2 de mon plantage au 1er semestre = vouloir appliquer des méthodes toutes faites sans me les adapter !

    Posté par Péhun, 18 juin 2012 à 16:07 | | Répondre
  • Faut arrêter de croire qu'il y a des méthodes, il n'y a que des anti-méthodes.
    C'est une petite recette de cuisine à ce concocter par soi-même sur le tas.

    Dis lui un peu ça, avant de se prétendre Paul Bocuse ou Joël Robuchon, faut passer par la plonge et les corvées patates.

    Posté par V.D., 18 juin 2012 à 20:31 | | Répondre
  • Argh, SE concocter.

    Dommage, on peut pas adopter l'écriture médecin sur un clavier.

    Posté par V.D., 18 juin 2012 à 20:46 | | Répondre
  • Ah oui, avec tout ça j'ai zappé ce que je vous avais promis.
    Donc, la journée à ne pas faire!

    5h15: petit lever.

    5h16 (progressivement 20,25... Dangereusement selon l'accumulation de fatigue): grand lever.
    Toilette, petit déj.

    6h25: Départ.

    7h: Arrivée à Lyon (ben oui vous êtes dans la cambrousse). Métro.

    7h20:Arrivée à la fac.
    8h-12h: cours.

    12h05-12h12 (le 12 est un chiffre sacré chez nous, me demandez pas pourquoi): Déjeuner à la va-vite sur le chemin de la BU.

    12h15-16h30 non stop: bossage dans une BU surpeuplée, surchauffée, super quoi. Le cas échéant, TDs.

    16h30/16h45: Métro, match retour.

    17h/17h30: Retour dans la cambrousse (soumis à horaires du fonctionnariat).

    ~18h15: Décompression (si l'on peut dire, ambiance des plus tendues dans ce qui vous sert de chez vous). Épluchage des différents documents internet (site de la fac, cours en ligne, forum tut)

    (Tut' les lundis 18h-19h.)

    19h: Dîner.

    19h30: Tentative de bossage.

    0h-1h-2h... Après des heures de bossage toujours trop inefficace et de correspondances (parce qu'on est pas des machines quand même, déjà qu'on dit trois mots dans la journée...) toujours trop nombreuses, coucher.

    Recommencer l'opération en épuisant progressivement vos capitaux énergie et moral.

    Essayez, je vous garantis que vous aurez des problèmes. Moi-même je me demande comment j'ai pu tenir un an comme ça...

    Posté par V.D., 19 juin 2012 à 01:01 | | Répondre
  • VD : Oui, je pourrais lui dire simplement "trouve toi, toi même". Seulement si j'avais une cousine qui avait passé 2 ans avant moi en P1, j'aurai aimé qu'elle m'oriente davantage.

    Bien sur je lui ai dis et lui dirais encore qu'elle est seule maitre à bord, n'empêche je suis mal à l'aise de la laisser faire des erreurs, des erreurs parfois "classiques". J'ai un sens de la famille fort, et je me refuse de la laisser couler completement. Pas facile.

    Posté par Maztek, 19 juin 2012 à 16:04 | | Répondre
  • Bonjour,

    Elle fera des erreurs pour apprendre, l'important étant qu'elle les reconnaisse et y soit très réactive !

    A la rigueur, deviens son coach

    Posté par Péhun, 19 juin 2012 à 16:06 | | Répondre
  • "l'apprentissage intelligent plus facile à retenir en lieu et place de l'apprentissage brut et de brute de primant quand tu n'as pas le temps de comprendre et que donc t'apprends comme un con à la place"

    +10.000 Il y a un truc qui m'énerve dans la vie : les gens qui disent "en médecine il suffit d'apprendre bêtement, y'a que la mémoire qui compte". Mais NON ! Comprendre et apprendre c'est vraiment plus puissant qu'apprendre un cours par coeur comme un bourrin !

    Vieux Con Médicatrix : les enfants, si vous voulez réussir en PCEM1, essayez de comprendre un tant soit peu votre cours, voire de bien le comprendre, avant de l'enregistrer. Je disais quoi déjà ? Ah oui, les jeunes générations sont vraiment déplorables, mais qui va payer nos retraites avec tous ces paresseux ?

    VD : tu coulais pas dire VCVD à la place de MCVD ? Parce que MC ça fait plus jeune que vieux (cf MC Solaar dont je connais le nom même si j'aime pas le rap).

    En ce qui concerne la journée de travail type de Péhun je suis impressionné. Pendant les révisions je peinais à dépasser les 6-7h par jour (à côté de ton volume horaire c'est la honte), cet emploi du temps énorme me laisse pantois d’admiration. Et avec ton lever à 6h et ta douche en 5 minutes, tu m'as achevé !

    VCM : minuit 30 ? Mais c'est indécent ! Tout le monde au lit, chenapans !

    Posté par medicatrix, 22 juin 2012 à 00:27 | | Répondre
  • J'avouerais qu'il y a bien des trucs où j'ai essayé de comprendre y a pas eu moyen. Alors oui, dans l'idéal tu essaies de comprendre-synthétiser-capter-décoder-retouiller-mâcher-digérer avant d'apprendre, mais par défaut tu broutes comme un ruminant puisque là tu n'as plus le joker "je laisse ça en plan" du lycée.

    VCM: vi je voulais dire VCVD mais mon dentier s'est fait la malle au même moment du coup le "vieux con" s'est transformé en "mieuh cfon"!

    Sinon, de toi à moi, concernant les horaires à baver d'envie de Péhun je crois qu'il a un truc de plus que nous, tu sais, le machin bodybuildé et gominé en tenue bleue à slip rouge avec le gros "S" sur la poitrine...

    Une heure du mat'! Qui dit mieux les vieux? Allez, moi je vais me faire une petite course de déambulateur jusqu'aux WC (ah cette satanée prostate!)

    Posté par V.D., 22 juin 2012 à 00:54 | | Répondre
  • En M1^1 beaucoup n'arrivent pas à trouver le temps pour apprendre intelligemment, moi le premier d'ailleurs : ce n'est venu qu'au deuxième semestre, j'ai connu un saut d'efficacité assez marquant d'ailleurs, il me fallait beaucoup moins de temps pour apprendre un cours. Je suppose que ce problème de l'apprentissage ruminant doit expliquer la perte de beaucoup de bizuts inexpérimentés. Après il ne s'agit pas de comprendre le cours dans ses moindres retranchements, il n'y a pas le temps pour ça, mais en comprendre une bonne proportion c'est très utile pour mémoriser.

    VCVD : C'est pas possible d'être aussi maladroit, à nos âges on va pas vite mais on a le temps de faire attention ! Pourquoi uh nh'na pas le ktemps dfsfair atfenfion ? Ah melrlde...

    Bon moi je dois faire les courses, mais j'attends 18h pour les faire en même temps que ceux qui rentrent du boulot. Et comme j'y vais en voiture à 40 km/h maximum je vais pouvoir faire chier une belle file de bagnoles derrière moi C'est une belle journée aujourd'hui, pour un vieux con

    Posté par medicatrix, 22 juin 2012 à 15:02 | | Répondre
  • Oh non, il n'y a pas de quoi être admiratif du tout .... J'ai fait le choix de bosser mes cours plutôt que de "bien apprendre le très tombable, apprendre un peu moins bien les petits détails qui tombent rarement", et enfin, c'est que ma productivité n'est pas forcément celle de tout le monde.

    Certains regardaient leurs cours le matin, et avaient besoin de 4 petites heures dans l'aprem pour bosser et hop plié. Ca donne du 8h30-12h , 14h-18h et hop fini.

    Chacun sa nature. J'espère que je n'aurai plu à faire de planning aussi draconien. Je me suis déjà interdit de bosser le dimanche par principe désormais ^^.

    Posté par Péhun, 22 juin 2012 à 19:30 | | Répondre
  • Oh, en P2 par principe tu bosses selon ta capacité de récupération en terme de lendemains de cuite!
    Remarque avec la new pitou ça fout le camp...

    Posté par V.D., 22 juin 2012 à 20:49 | | Répondre
Nouveau commentaire